Bucarest, 2014.

La chanson provenant de l’église me terrorisait,
m’effrayait, mortifère –
Et puis mes yeux ont croisé le soleil
qui m’a éclairé le visage !
Les choses communes alentours sont devenues des devinettes,
ainsi je me suis réveillée, souriante et en vie
atemporelle parmi les nuages ;
beaucoup de querelles dans l’air sous eux : L’égoïsme.
Argent ! politique !
L’amour est une histoire mythique…
Étrange… Les gens ont trois yeux
et ne voient qu’à travers le regard des autres ;
les autres
de ce monde où il est plus facile de mourir que
d’aimer.
Que recherches-tu ?
Quelle langue as-tu choisi de parler ?
Laisse la langue des sentiments s’exprimer !
Vivre dans l’entre-temps
entre les ombres bleues des arbres verts !
Entre ce qui arrive et ce que tu crois qu’il arrive !
Et si tu es effrayé par tout ce que tu ne connais pas…
Tu ne vas pas rester
parmi les mêmes nuages et cependant
que je te regarde
(à travers mes yeux)
Je vais t’adresser un sourire.